RSS
RSS




Partagez|

V. Les peuples de la Terre du Milieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: V. Les peuples de la Terre du Milieu Sam 8 Aoû - 11:52


Les Peuples


Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie.




Infomations

Les textes, que vous trouverez ci-après, ne sont que des résumés d'annexes que vous pourrez trouver ici. N'ayez crainte, ces textes contiennent les informations les plus importantes à votre compréhension. Les textes plus longs ne sont là que pour enrichir votre connaissance, si vous le souhaitez.

Cette annexe se divisera en cinq parties. Chacun des posts reprendra les informations primordiales sur les races jouables sur le forum, à savoir:

• Les Hommes
• Les Elfes
• Les Nains
• Les Hobbits
• Les Change-Peaux



code (c) Auril sur base de crackle bones


Dernière édition par The Middle Earth le Mar 18 Aoû - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Sam 8 Aoû - 11:53


Les peuples


Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie.




Les Hommes

Les  Hommes représentent l'humanité dans le monde imaginaire de la Terre du Milieu créé par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien, en opposition aux autres races humanoïdes telles les Elfes, les Nains ou les Orques.

Dans les écrits de Tolkien, « Homme » avec une majuscule se réfère à n'importe quel être humain (atan en quenya) alors qu'« homme » avec une minuscule fait référence à un mâle adulte de n'importe quelle race (nér). Legolas, par exemple, peut être appelé un « homme » mais non pas un « Homme ».

Les Elfes appellent la race des Hommes Atani en langue quenyarine, signifiant littéralement « le Deuxième Peuple » (les Elfes étant les Premiers), mais aussi Hildor (« les Suivants »), Apanónar (« les Cadets ») et Fírimar ou Firyar (« les Mortels »). Moins charitablement ils ont été appelés Engwar (« les Maladifs »), à cause de leur sensibilité à la maladie et à la vieillesse et de leur apparence généralement disgracieuse aux yeux des Elfes. Le nom Atani devient Edain en langue sindarin, mais ce terme est plus tard appliqué uniquement aux Hommes amicaux avec les Elfes. D'autres noms apparaissent en sindarin, comme Aphadrim, Eboennin et Firebrim ou Firiath. Étant la seconde race née sur la Terre du Milieu, les Hommes sont généralement plus faibles que des Elfes et ont une coordination et des réflexes moins bons.

Au sein du monde imaginaire de Tolkien, la race des Hommes est la deuxième à avoir été créée par le Dieu Unique, Ilúvatar puisqu'ils se sont éveillés au début des Années du Soleil, alors que les Elfes se sont réveillés au cours des Années des Arbres, ils sont appelés les Cadets par ceux-ci.

Les Hommes ont reçu le « Don des Hommes », la mortalité. Les Elfes sont immortels, dans le sens où même si leurs corps sont tués, leurs esprits restent liés au monde, allant dans les cavernes de Mandos pour attendre leur sortie ou la fin du monde. Les Elfes sont liés au monde aussi longtemps qu'il existe. Quand les Hommes meurent, ils sortent d'Arda et de ses limites et partent pour un monde inconnu même aux Valar.

Selon certaines légendes númenoréennes, les Hommes auraient été immortels à leur réveil, mais Eru les aurait rendus mortels afin de les punir d'avoir servi l'Ombre qui n'était autre que Morgoth. La légende de l'immortalité des Hommes semble être une allégorie de la chute de Númenor ; mais il est certain qu'ils rencontrèrent une Ombre lors de leur réveil.

Aujourd'hui, l'âge des hommes est de nouveau menacé par la puissance de Namoth Storgor et sa domination sur la Terre du Milieu. Bon ou mauvais, riches ou modestes, les individus de cette race considérée comme faible devront choisir leur camp entre le bien et le mal, entre une vie de liberté ou de soumission.


code (c) Auril sur base de crackle bones


Dernière édition par The Middle Earth le Sam 8 Aoû - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Sam 8 Aoû - 11:53


Les peuples


Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie.




Les Elfes

Un  Elfe est un membre d'une des races qui peuple les terres d'Arda (Terre du Milieu) dans le légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Ils apparaissent dans Bilbo le Hobbit et dans Le Seigneur des anneaux, mais leur histoire complexe est plus complètement décrite dans Le Silmarillion édité et publié après la mort de Tolkien. On donne plus de détails sur eux dans d'autres écrits de l'auteur, édités et publiés par la suite, comme les Contes et légendes inachevés et l’Histoire de la Terre du Milieu. L’Histoire de la Terre du Milieu révèle aussi leur histoire textuelle et conceptuelle, puisque Tolkien avait écrit des textes sur les Elfes bien avant que Bilbo le Hobbit ne soit publié.

Les Elfes sont les aînés des Enfants d'Ilúvatar, les cadets étant les Hommes. Ce sont des êtres immortels : vieillesse et maladies n'ont presque aucun effet sur eux. Seule une blessure grave ou une profonde mélancolie peuvent séparer leur âme de leur corps. Lorsqu'un Elfe disparaît, son âme se rend dans les cavernes de Mandos, où il attend d'être réincarné.

Les Elfes sont grands et imberbes, sauf les plus âgés, les exemples connus étant Círdan et Mahtan, le beau-père de Fëanor, père de Nerdanel.

De toutes les créatures mythiques du Seigneur des anneaux, les elfes sont de loin les plus doués. Leur capacité à l'arc et à la lame elfique ont fait d'eux des guerriers redoutables. Ce sont aussi les ennemis du Seigneur des anneaux et, l'ayant vaincu à plusieurs reprises (Dernière Alliance), Sauron les craint de plus en plus. Leur attitude par rapport aux Nains est très compétitive, mais cela n'empêche pas leur coopération contre le Maître des Ténèbres.

À ce jour, les quelques elfes n'ayant pas pu rejoindre Valinor restent cachés dans les bois d'Eryn Lasgalen, affaiblit par la mort de leur souverain Thranduil. Certain ont rejoint l'Alliance afin de combattre au côté des hommes la menace de Namoth Storgor, mais ils ne sont que très peu à avoir fait ce choix.    




code (c) Auril sur base de crackle bones


Dernière édition par The Middle Earth le Sam 8 Aoû - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Sam 8 Aoû - 11:54


Les peuples


Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie.




Les Nains

Les  Nains (Dwarves en anglais) sont une des races douées de la parole dans l'univers de la Terre du Milieu inventé par J. R. R. Tolkien. Ce sont des créatures robustes de petite taille, qui se distinguent par leurs talents de forgerons et de bâtisseurs. Ils sont moins en évidence dans les récits que les Hommes et les Elfes et s'opposent souvent à ces derniers, parfois avec violence.

Les Nains sont des créatures humanoïdes de petite taille, vraisemblablement entre quatre et cinq pieds de haut (entre 1 mètre 20 et 1 mètre 50). Ils sont robustes, font d'excellents combattants et sont dotés d'une grande résistance à la faim et à la douleur. Leur espérance de vie moyenne est de deux cents cinquante ans. Un aspect important de leur physique est leur barbe, qu'ils ne rasent jamais et qui est portée par les hommes comme par les femmes.

Les Nains sont un peuple fier, renfermé et secret, mais il leur arrive d'enseigner leur savoir à d'autres peuples avec lesquels ils entretiennent de bonnes relations, le plus souvent commerciales. C'est le cas des Elfes Gris de Beleriand au Premier Âge ou des Hommes du Rhovanion au Second Âge. Puisqu'ils vivent essentiellement sous terre, les Nains sont peu férus d'agriculture et d'élevage, préférant commercer avec les autres races pour obtenir ces biens. Ils sont dits être des amis loyaux, mais des adversaires rancuniers et tenaces, qui n'oublient jamais ni une insulte, ni une bonne action. Leur avarice est également réputée et forme l'un de leurs points faibles, par lequel ils sont corruptibles, comme le montre l'exemple des Anneaux de Pouvoir.

Les Nains minent et travaillent les métaux précieux et la pierre présents dans les montagnes de la Terre du Milieu avec un talent consommé, issu de leur concepteur, Aulë : au début du Quatrième Âge, ce sont eux qui reforgent les portes de Minas Tirith. Gandalf décrit l'or et les pierres précieuses comme les jouets des Nains et le fer comme leur serviteur — nul, pas même les Ñoldor, ne les surpasse dans la trempe de l'acier —, le métal qu'ils prisent entre tous étant le rarissime mithril, qui n'est exploité qu'à Khazad-dûm. Les Nains sont également de grands forgerons, créateurs de nombre d'armes renommées, comme Narsil, l'épée d'Elendil, qui est forgée par Telchar de Nogrod, ou Angrist, le poignard que Beren prend à Curufin et utilise pour extraire un Silmaril de la couronne de Morgoth... Ils sont réputés pour leur prédilection pour la hache, mais ils emploient également des épées et des arcs.

Les naines ne constituent qu'un tiers de la population totale et à peine un tiers des nains mâles contracte un mariage, qui est indissoluble. Les autres, soit qu'ils désirent une naine déjà mariée ou qu'ils aiment trop leur travail pour songer à se marier, restent célibataires. La croissance de la population naine est donc très lente et pour peu qu'une catastrophe s'abatte sur elle, sa survie est en péril — il y a fort à parier que la bataille d'Azanulbizar, bien qu'elle ait été une victoire naine, causa une catastrophe démographique. Les femmes naines ont rarement été vues par les autres races, car elles quittent rarement les villes naines et ressemblent tellement à leurs époux, barbe comprise, que les distinguer se révèle impossible. La seule naine connue est Dís, la sœur de Thorin II Écu-de-Chêne, réputée pour la vaillance de ses fils Fíli et Kíli, morts durant la bataille des Cinq Armées en défendant leur oncle. Certains Hommes croient donc que les Nains naissent de la pierre et qu'à leur mort, ils retournent à la pierre, ce qui est faux.

Aujourd'hui, les nains ne vivent plus qu'en Erebor, aux Monts de Fer ainsi que dans la Moria, après la tristement célèbre conquête des Ered Luin menée par le roi-sorcier. Bon nombre d'entre eux parvinrent à rejoindre le royaume sous la montagne. Depuis, ils ont soif de vengeance et souhaitent récupérer leurs autres terres. On ne connait pas exactement le nombre de nain vivant en Terre du Milieu, mais il ne faudrait pas les sous-estimer!


code (c) Auril sur base de crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Sam 8 Aoû - 13:03


Les peuples


Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie.




Les hobbits

Les  Hobbits, également appelés Semi-hommes ou Periannath, forment un des peuples d'Hommes vivant en Terre du Milieu, dans l'univers de fiction imaginée par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Ils apparaissent pour la première fois dans le roman Bilbo le Hobbit et sont mentionnés dans le Silmarillion, mais leur histoire est principalement racontée dans le roman Le Seigneur des anneaux et plus particulièrement dans le prologue consacré aux Hobbits et à leur pays, la Comté.

Dans le cadre de ces récits, les Hobbits se caractérisent par leur petite taille, l'abondante pilosité qui croît sur leurs pieds, leurs oreilles légèrement pointues et leur visage rubicond. Avant d'arriver dans la Comté au milieu du Troisième Âge, ils vivaient dans les vallées de l'Anduin et se divisaient en trois branches : les Pâles, les Forts et les Pieds velus. Ils accordèrent de moins en moins d'importance aux affaires du monde extérieur et vécurent en paix jusqu'à la Guerre de l'Anneau, quand le magicien Saroumane envahit la Comté.

À ce jour, les Hobbits furent contraint de fuir leur chère Comté après avoir perdu la bataille des Marais de Rushock. Ils se réfugièrent donc au Rhonavion comme tout ceux ayant désormais perdu leurs terres à cause de la soif de pouvoir du roi-sorcier.

code (c) Auril sur base de crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
MJMJ
Voir le profil de l'utilisateur http://sodarktheconofman.forumgratuit.be
Infos de base
♦ Visage : Nobody
♦ Messages : 284
♦ Date d'inscription : 15/03/2013
♦ Localisation : La Terre du Milieu
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Lun 10 Aoû - 11:10


Les peuples


Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie.




Les change-peaux

Les  change-peaux sont une race très ancienne, leur nom évoque la capacité à changer de peau de ces hommes et femmes, selon leur propre volonté, ce qui fait d'eux de redoutables guerriers. Les plus connus sont les béornides, descendants de Béorn, capable de se transformer en ours. Les individus de ce peuple se distinguent des autres par leur taille et à leur yeux, plus proches des animaux que de l'Homme. Leur caractère est aussi très proche de l'animal qui vit en eux. Ils restent cependant humains, possédant une espérance de vie semblable aux Hommes, mais ils ne tombent jamais -ou très rarement- malade. Ils dorment comme les Hommes, peuvent se nourrir comme eux, mais ils sont aussi capables de se nourrir de la chasse ou de la pêche sous leur forme animale. Ce sont cependant des gens qui apprécient peu le contact avec les autres races -bien qu'il y ait des exceptions- et préfère rester dans un cercle privé et familial.

Actuellement, on distingue les change-peaux de sang pur - avec deux parents de cette race- et les sangs mêlés. La différence entre les deux se notera surtout dans la facilité à changer de peau, mais également au niveau de la taille physique, voir même du caractère. En effet, les sangs mêlés possédant du sang d'Homme dans les veines s'adaptent plus à la vie sociale humaine que les sangs purs. La première transformation des jeunes en animal à lieu au début de l'adolescence pour les demi-sang et dans la petite enfance pour les sang-purs.

Les change-peaux sont aussi très attachés aux animaux qu'ils possèdent ainsi qu'aux animaux sauvages et ne tolèrent pas qu'on leur fasse du mal inutilement. Si, certains se nourrissent d'autres animaux, ils respectent des quotas stricts de façon à ce que la population se renouvèle. Ainsi, ils peuvent passer des semaines sans chasser et en se nourrissant de façon humaine pour garder le fragile équilibre naturel.

Les Béornides sont les descendants de Beorn, l'un des derniers Berserkers de la Terre du Milieu. Ours blanc, brun ou noir, ils sont plus gros et grands que les autres ours. Leur force considérable a malheureusement causé leur perte, voyant leur capacité ils se sont faits exterminer en grande partie par les gobelins des montagnes, seul Beorn a survécu et a réussi à fonder une famille avec d'autres des ses semblables ayant échappés au massacre : c'est à partir de là que les Béornides ont existés, le premier mélange entre un berserker et une humaine. Très grands et massifs, dépassant de loin les 2m30 à 2m60 pour les hommes, ils conservent un caractère très similaire aux ours. Leur couleur importent à leurs capacités, un ours blanc tiendra plus aisément dans les grands froids, un ours noir peut monter dans les arbres, un ours brun est un redoutable guerrier et d'autres spécificités dû à leur race. Le régime alimentaire des Béornides se compose de miel, de crème, de fruits et parfois de poissons. Ce groupe est surtout centré sur le Rhovanion avec pour lieu de regroupement la forêt d'Eryn Lasgalen.


Merci à Ivy Tyler pour la rédaction de cette annexe.


code (c) Auril sur base de crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

Message Sujet: Re: V. Les peuples de la Terre du Milieu Aujourd'hui à 17:11

Revenir en haut Aller en bas

V. Les peuples de la Terre du Milieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le nom des armes en Terre du Milieu
» les viandes que mangent les habitants de la terre du milieu
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Retour de la Terre du Milieu : nos photos spéciales LOTR :)
» J'ai traversé toute la Terre du Milieu pour vous trouver!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So dark the con of man :: AdministrationTitre :: Le Vieux Grimoire :: Les Archives de la Terre du Milieu-