RSS
RSS




Partagez|

Pilliers de comptoir • Dueran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de base
♦ Visage : Jenna Coleman
♦ Messages : 4
♦ Date d'inscription : 01/01/2016
♦ Localisation : Erebor en Rhovanion
Fiche RPG

Message Sujet: Pilliers de comptoir • Dueran Sam 2 Jan - 17:28


Piliers de comptoir




Dueran & Vanyra

Vanyra évoluait dans ce monde chaud, bruillant, enfummé et suintant l’odeur d’alcool avec une aisance qui lui était propre. Le son de ses bottes ne raisonnait même pas sur le dallage savament ouvragé de la grande salle du Dragon Fumant, sauf si elle en décidait autrement et dans ce cas, mieux vallait se plier à ses volontés ou sommation. La tavernière savait depuis longtemps se faire respecter par ses clients, si elle est capable de la plus grande douceur, bonté et gentillesse, elle peut aussi montrer l’autre facette de sa personnalité et réclamer son dû à grand coup de chope sur le crâne. Ce soir, la taverne était relativement calme, comme chaque dimanche en vérité, demain la plus part des poivrots encore là reprendrait leurs activité que ce soit en tant que soldat, mineur, forgerons, menuisiers et j’en passe. Un tablier attacher autour de sa taille, elle frottait avec vigueur chacun des tables laisser vide ou tout du moins, vide de présence de client, car on ne pouvait pas dire que ses clients laissaient les lieux dans l’état de départ. Derrière elle, elle entendait encore les ris gras, les verbes grossiers et elle soupçonnait que sa nouvelle serveuse encore au travail n’allait pas tarder à subir quelques assauts mal placé. La naine se redressa de toute sa hauteur et passa un bras sur son front légèrement humide et la chaleur y était pour beaucoup. “Tout le monde dehors, je ferme!” déclara-t-elle sur un ton qui ne souffrirait aucun refus. Dans son dos, les rires et les paroles firent place au silence avant que l’un des nains ne prenne la parole. “Allez Van’ encore une petite chopine pour la route.” Vanyra soupira bruyamment et rejetta sur son épaule droite le torchon dont elle se servait pour nettoyer. Elle avança ensuite, poings sur les hanches vers le dit nain. “Oui et après ça, ce sera encore une autre… et un autre encore. Demain, tu seras encore en train de cuver au lieu d’être au travail. Sans compter que tu me dois déjà trois tournée ce soir et tes copains tout autant, Griffor. Alors, si tu ne veux pas que j’ailles chercher ta femme pour qu’elle te ramène à coup de pied, vous feriez bien de débarrasser mon carrelage! Vu?!” Son index était pointé sur le nez du nain, ses yeux lançaient des éclaires et son interlocuteur eut subitement du mal à déglutir. Elle ouvrit alors la paume de sa petite main. “Trois pièces d’ors chacun et dehors. Allez oust, où je vous oblige à laver le sol à coup de balai au derrière.” Un tintement de pièce et un raclement de chaise plus tard, ils avaient tous vidé les lieux. Son regard se posa alors sur la jeune naine à peine sortie de l’enfance qui était en train de remonter les chaises sur les tables et puis sur le coin sombre près de la cheminée ou traînait encore le dernier client. Toujours le même. Elle s’approcha de la jeune fille et lui prit le poignet. “[color=#660099Laisse, rentre chez toi, je vais terminer.[/color]” La naine rousse ne se le fit pas dire deux fois, passa son châle et quitta la taverne au pas de course. Deux semaines, c’est le temps que Vanyra estimait qu’elle resterait encore ici, bien que la demoiselle avait jusqu’ici prouver qu’elle était particulièrement habile à repousser les assauts des nains ivres. Cependant, ce n’était pas un monde pour elle. La douce enfant projetait sans doute de faire un bon mariage, d’avoir une famille, bref quelque chose qui s’apparente mal avec la vie d’une taverne. En attendant, elle travaillerait de nouveau seule jusqu’au retour de Toreg, blessé dans une baguarre au marché. Vanyra termina de laver les tables avant d’arriver devant le nain qu’elle finirait par comparé à un mur de son établissement tant il finirait par se fondre dans ce dernier à force de rester assis contre. “Je vais finir par croire que tu es sourds. Regrettable pour un nain de ton âge, tu ne crois pas?” Elle se saisi de la hanse de la chope vide et la calla sous son bras avant de laver la table. “Blonde, brune ou rousse? Et je parle de la bière bien sûr. Après, tu déguerpis compris? Même si je ne suis pas certaines que ce que je fais arrange ton cas.” Un cas, il en était un fameux, mais s’il ne le savait pas encore, elle aussi. Elle en avait soigné d’autre et elle s’était bien juré de faire changer celui-ci.





code (c) Auril sur base de crackle bones


moving forward

and it's for the best.
Revenir en haut Aller en bas

Pilliers de comptoir • Dueran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Comptoir d'Argent à Lune d'Argent
» Le Comptoir d'Argent de Lune d'Argent
» Le comptoir
» Derrière le comptoir .. Kevin et Jana
» 10000 Brèves de comptoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So dark the con of man :: La Terre du MilieuTitre :: Le Rhovanion :: Erebor-